Vita

Vita

Originaire de Saint-Petersbourg, Dimitri Maslennikov révèle sa dimension musicale en remportant entre 11 ans et 13 ans,  l’International Soloists Competition de Moscou,  la Czech International Competition de Prague, un Prix du Concours Tchaïkovski ainsi que du Concours Rostropovitch.

Il reçoit à 14 ans, une bourse du gouvernement français pour étudier au Conservatoire de Paris d’où il sort avec un Premier Prix à l’unanimité. Il est très tôt invité par des orchestres réputés : Les Solistes de Moscou (direction Yuri Bashmet), Les Virtuoses de Moscou (direction Vladimir Spivakov), le Russian Symphony Orchestra (direction Marc Gorenstein), l’Orchestre de la Radio de Prague (direction Vladimir Valek), l’Orchestre Philharmonique d’Israël (direction Giuseppe Sinopoli), le Montreal Symphony Orchestra (direction Kent Nagano), l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg (direction Kirill Karabits)…

Dimitri Maslennikov se produit également lors de concerts exceptionnels pour les Nations‐Unies ainsi que pour la Reine Elisabeth d’Angleterre.

Vient alors une rencontre importante avec Christoph Eschenbach sous la direction duquel il fait des tournées entières avec l’Orchestre de la NDR Hambourg, le Bamberger Symphoniker, le Chicago Symphony Orchestra, le Philadelphia Orchestra avec lequel il fait un enregistrement « live », ou plus tard avec l’orchestre du « National Centre of Performing Arts » en Chine .

Christoph Eschenbach réalisera deux grands disques avec Dimitri : les concertos pour violoncelle de  Chostakovitch n°1 & 2, avec l’Orchestre de la NDR Hambourg, et les «Variations sur un thème Rococo » de Tchaïkovski avec le Deutsche Symphonie Orchestra.

Ces enregistrements lui vaudront des débuts remarqués au festival du Schleswig-Holstein, de Rheingau et à la Philharmonie de Berlin.

Dimitri entame également une fructueuse collaboration avec l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg sous la direction du maestro Youry Temirkanov. Celui-ci l’invite en particulier en Asie où il est directeur artistique honoraire de l’opéra de Guangzhou.

Parallèlement, Dimitri se voit confier en 2008 la Première mondiale du Concerto pour violoncelle du compositeur Marc‐ André
Dalbavie avec l’Ensemble Intercontemporain au Miller Theatre de la Columbia University de New York. Il redonnera l’oeuvre au festival de Salzburg, toujours sous la direction de Christoph Eschenbach.

Parmi ses différents projets en cours, on notera un enregistrement dédié à Haydn avec le Royal Philharmonic Orchestra
à Londres, des concerts avec le National Symphony Orchestra de Washington ainsi qu’avec l’orchestre de la Tonhalle de
Zurich.

Dimitri Maslennikov joue un violoncelle Nicolo Gagliano de 1770 et un archet de Charles Peccatte.